Exposition de photos d’Auguste Marbotte a Kunming

C’est une expérience aussi extraordinaire qu’imprévue que vient de vivre Pierre Marbotte pendant une quinzaine de jours en Chine. Invité à Kunming par le plus grand journal de la province du Yunnan, le Chuncheng Wanbao, pour venir présenter une exposition de photos prises entre 1903 et 1908 par son grand-père, Georges Auguste Marbotte, il a été accueilli en VIP dès son arrivée.

Suite d’une aventure familiale* commencée par son grand-père lors des travaux de construction de la voie ferrée reliant Kunming à Haiphong au Vietnam, Pierre Marbotte n’a pas caché sa joie de pouvoir participer aux cérémonies organisées pour le centenaire de ce chemin de fer. Ligne mythique s’il en est, non pas tant pour la diversité des paysages traversés que pour l’exploit technique que sa construction représentait à l’époque, au même titre que le canal de Panama ou le canal de Suez, elle est toujours en exploitation aujourd’hui. Ces 850 kilomètres de rails avec leurs fabuleux ouvrages d’art tels le pont sur arbalétrier et leurs gares dans le plus pur style des anciennes gares de nos campagnes françaises, sont dignes d’être listés au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Les autorités chinoises et vietnamiennes semblent d’ailleurs vouloir s’y employer… Les autorités françaises sont tout aussi motivées, puisque c’est par une convention du 10 avril 1898 que la France avait obtenu de la Chine l’autorisation de construire cette voie ferrée en prolongement de celle qui arrivait de Hanoi à la frontière chinoise. De nombreux ingénieurs français avaient alors été employés tant pour les études préliminaires que pour sa construction, et par la suite son exploitation.

Le 31 mars 2010, les autorités chinoises, en présence de représentants du gouvernement vietnamien et du Consulat général de France à Chengdu, ont célébré officiellement le centenaire du chemin de fer du Yunnan. La veille, le journal Chuncheng Wanbao ouvrait au public une exposition de 200 photos choisies parmi quelques 1500 clichés pris entre 1903 et 1908 par Georges Auguste Marbotte, lors des travaux de construction. C’est grâce à une subvention de Spie Batignolles – la Société de Construction des Batignolles fut l’un des maîtres d’œuvre du chemin de fer du Yunnan – et avec l’aide d’un de ses neveux photographe amateur, que Pierre Marbotte a pu faire numériser les négatifs sur plaques de verre de son grand-père qui ont remarquablement survécu à l’épreuve du temps. Les festivités du centenaire viennent de lui donner l’occasion de mettre davantage en lumière ce patrimoine exceptionnel. D’interviews en conférences de presse, de visites de musées en cérémonies d’inauguration, de promenades touristiques en pèlerinage sur les traces de son grand-père, Pierre Marbotte aurait presque pu se prendre pour une star du show-biz dans les rues de Kunming, la ville du printemps éternel. Fort de ses 82 printemps, c’est avec une clarté d’esprit qu’il a maintes fois expliqué, avec force détails et beaucoup de patience, l’histoire de ces photos et les lieux et circonstances qu’elles représentent, non seulement aux journalistes mais aussi aux nombreuses personnes heureuses de rencontrer le petit-fils d’un des artisans du mythique chemin de fer du Yunnan.

Yvon VELOT

* Cf. Un Chemin de Fer au Yunnan – L’Aventure d’une Famille française en Chine, Pierre Marbotte, Ed. Alan Sutton, 2007. L’édition en chinois vient d’être publiée.