S'inscrire à la newsletter

Le Souvenir Francais de Chine

L'histoire des Francais de Chine racontée autrement…

Nouvelles litteraires : De ma jungle, affecTUEUSEment de Francois Boucher

Posté par Claude Jaeck le 11 avril 2013

 

Une lettre arrive de Chine, à destination d’un certain Jacques Sergent, habitant le 16e arrondissement de Paris. Il est absent mais sa concierge, Léonie, se pique de curiosité et ouvre le pli… Mal lui en prend ; un cadavre, celui d’une consœur, va bientôt alourdir la chronique des faits-divers de Passy.

Léonie enquête, et découvre que Jacques Sergent a autrefois vécu à Fort-Bayard, capitale du territoire de Kouang Tchéou Wan, éphémère colonie française dans le sud de la Chine. Qu’y a-t-il fait de répréhensible, pour être la cible de mystérieux et lointains poursuivants ?

Ce roman policier et d’aventures est pour l’auteur l’occasion de brosser un tableau de cette colonie oubliée, depuis sa conquête par la Marine française en 1898, jusqu’à sa rétrocession à la Chine en 1945.

Rattaché au gouvernement général de l’Indochine à l’époque où Paul Doumer en était le Gouverneur général, Kouang Tchéou Wan, territoire isolé, pauvre et volontiers rebelle que la Chine elle-même avait du mal à administrer, fut transformé un port franc par les Français. Succès mitigé. L’opium fut plus rémunérateur. Les Français en importèrent d’abord du Vietnam, puis implantèrent carrément une bouillerie sur place.

Fort-Bayard étant dans la sphère de l’accord pour la défense commune de l’Indochine signé par Vichy et Tokyo en 1941, des troupes japonaises y séjournèrent pendant la guerre. Rendue une première fois par Vichy au gouvernement pro-japonais de Nankin en 1943, la colonie fut définitivement rendue à Chiang Kai-Shek en 1945.

Vue generale de Fort Bayard

Aujourd’hui rebaptisé Zhanjiang, l’endroit, qui se situe à l’entrée de la péninsule du Leizhou, en face de l’île de Hainan, héberge encore quelques vestiges de l’ère française : une cathédrale, le bâtiment de l’administration du territoire, la résidence de l’administrateur général, l’ancienne succursale de la banque de l’Indochine, un phare, etc.

                       Residence de l’Administrateur

Un avion de la China Southern et un train de nuit le desservent, à partir de Canton, ainsi que des bus – comptez 6 à 7 heures de trajet – depuis Canton, Shenzhen ou Hong Kong.

Sur l’auteur : François Boucher vit en Chine depuis 18 ans. Outre De ma jungle affecTUEUSEment, il a écrit 7 autres romans, sous le pseudonyme de Fan Tong.

De ma jungle affecTUEUSEment est disponible à l’Arbre du Voyageur de Shanghai et chez Parenthèses à Hong Kong. Une version ebook (amazon, Ibookstore, etc.) devrait aussi sortir courant mai 2013.

                                                                              Bureaux de l’Administration

 

                    Ma-Tché École franco-chinoise

credits photos : Francois Boucher

cartes postales anciennes : avec l’aimable autorisation de Joel Montague

 

Tags: Fort Bayard, Livres, Zhanjiang

Comments are closed.