HONG KONG – LE SOUVENIR FRANÇAIS DE CHINE PRÉSENT À LA CÉRÉMONIE EN MÉMOIRE DES FORCES FRANÇAISES LIBRES DU 1er DÉCEMBRE 2017

A l’initiative de l’association du Souvenir Français de Chine et du Consulat général, un hommage a été rendu aux Forces françaises libres au cimetière militaire de Stanley le 1er décembre 2017, à l’occasion du 76e anniversaire de la bataille de Hong Kong.

Au lendemain de l’attaque sur Pearl Harbour, les troupes japonaises ont lancé, le 8 décembre 1941, une offensive contre Hong Kong. Durant cette bataille, des Français se sont engagés dans le corps de volontaires de défense de la colonie britannique et certains ont payé cet engagement de leur vie.

Pour leur rendre hommage, la section de Hong Kong du Souvenir Français de Chine a élaboré une cérémonie devant la stèle comportant les noms de six Français qui se sont sacrifiés pendant la Bataille de Hong Kong ; étaient entre autres présents, une équipe du Consulat général, une centaine d’élèves du Lycée Français International de Hong Kong, l’Attaché de défense de l’Ambassade de France à Pékin et son adjoint, des membres de l’association des ex-servicemen et de la Royal British Legion, ainsi que John Siewert, vétéran de la Seconde Guerre mondiale décoré de la Légion d’honneur.

Le Consul général a livré un discours dans lequel il a salué le courage des Français morts pour la liberté pendant la Seconde Guerre mondiale, avant de laisser la parole à M. François Drémeaux, représentant du Souvenir Français de Chine. Celui-ci a évoqué le progrès des démarches pour effectuer la restauration de la stèle et ajouter les noms de quatre autres volontaires français ou indochinois qui ont également sacrifié leur vie au cours la période d’occupation japonaise, et qui méritent également d’avoir leurs noms gravés sur ce monument.

Des élèves du lycée français ont lu les biographies des membres des Forces françaises libres dont les noms sont sur la stèle, d’autres ont déclamé le poème de Paul Eluard « Liberté ». Une chorale composée d’élèves du lycée français a ensuite livré une émouvante interprétation du « Chant des partisans ». Après le dépôt de plusieurs gerbes de fleurs au pied de la stèle, l’assistance a observé une minute de silence avant d’entonner la Marseillaise.

Photos : Camille Benoit